Chronique : La fille dragon – Tome 1 – L'héritage de Thuban

Une nouvelle série de fantasy à suivre !

Licia Troisi vit et travaille à Rome où elle est astrophysicienne. Elle écrit des histoires depuis qu’elle est toute petite ; auteure italienne déjà reconnue pour ses nombreux romans dont notamment les Chroniques du monde émergé ou encore les Guerres du monde émergé.
Avec La fille-dragon, elle propose ici une nouvelle trilogie de fantasy pour les jeunes dès 10 ans. Les titres des deux tomes à paraître sont déjà connus : il s’agira de L’Arbre d’Idhunn et pour finir Le sablier d’Aldibah.

Le premier tome de cette série, L’héritage de Thuban, se déroule en Italie. À l’orphelinat, Sofia rêve d’une autre vie. Elle n’a pas d’amis, et ne se plaît pas dans cette institution. Mais qui voudrait bien adopter une adolescente? On le leur répète fréquemment à l’orphelinat, ce sont les plus jeunes enfants qui sont le plus souvent adoptés. 

Mais un jour un professeur d’ethnologie la choisit, à la surprise de tous. Et ce qu’il va lui révéler est bien surprenant. Sofia serait une Dormante, habitée par l’esprit d’un puissant dragon. Commence alors une lente initiation pour elle, afin de développer ses pouvoirs. L’apprentissage est long et ardu mais malheureusement, en parallèle le maléfique Nidhoggr se réveille également et tente de détruire Sofia et la cause qu’elle sert désormais. Notre héroïne n’a alors plus le choix : elle doit affronter son terrible destin.

Un premier tome sympathique et original, qui permet de familiariser les jeunes lecteurs aux codes de la fantasy. On retrouve donc des dragons, une cité disparue, un conflit entre deux factions et l’utilisation de pouvoirs magiques. Les descriptions précises et l’histoire attrayante rendent la lecture rapide et addictive !
Licia Troisi aime écrire sur l’adolescence et cela se voit. Ses personnages sont complexes et illustrent bien les difficultés vécues lors de ce passage entre enfance et âge adulte.
La jeune héroïne subit un véritable parcours initiatique et en sort grandie. Les personnages secondaires sont tout aussi intéressants et détaillés.

On attend la suite avec impatience.

 


Aller à la barre d’outils