Chronique : La pâtisserie Bliss

Un roman pour tous les gourmands, petits ou grands… et un coup de cœur pour nous !

Kathryn Littlewood est une auteure américaine, résidant actuellement à New-York. La Pâtisserie Bliss est son tout premier roman. Une suite est déjà parue en anglais sous le titre A Dash of Magic mais pas encore en France (pour voir la couverture c’est par là).
Rose vit avec ses deux frères et ses parents dans la pâtisserie familiale, la fameuse pâtisserie Bliss. Au programme : muffins à la carotte, cookies au chocolat ou encore biscuits à la cannelle. Rien de très original en somme. Oui mais voilà, toutes ces gourmandises sont un peu spéciales : elles sont magiques.
 
En effet, Mr et Mme Bliss possèdent un grimoire de recettes magiques qu’ils dissimulent soigneusement dans leur cave. Ils utilisent ces recettes merveilleuses pour améliorer le quotidien des habitants de Calamity Falls en soignant leur déception amoureuse, leur toux ou leurs petits bobos.
Cependant les parents Bliss sont soudainement appelés hors de la ville pour aider une ville voisine et doivent laisser les enfants seuls. Ils confient alors la clé de la cachette du grimoire de recettes à Rose, en lui disant bien de ne révéler ce secret à personne, quoi qu’il arrive.
Mais voilà que débarque, en moto, l’irrésistible et inconnue tante Lily. Les enfants n’en ont jamais entendu parler. Qui est-elle vraiment ? En tout cas elle a l’air super !
Pour l’impressionner et lui plaire, Rose et son frère Oliver vont s’improviser apprentis pâtissiers-magiciens mais cela ne sera pas sans conséquences pour les résidents de Calamity Falls (qui porte décidément bien son nom).
Avec ce premier roman, Kathryn Littlewood met la barre très haute ! C’est un régal de tous les instants, qui n’est pas sans rappeler Madame Pamplemousse de Rupert Kingfisher et La Potion magique de Georges Bouillon de Roald Dahl. La situation monte, monte, monte jusqu’à un point critique !
 
   
Les personnages sont détaillés et attachants, le rythme fluide et la résolution de l’histoire vous laissera sur votre faim !
Attention, il est impératif de commencer la lecture de ce livre avec des gâteaux, biscuits ou autres sucreries à côté car il donne vraiment très envie de manger !
 
Idéal dès 10 ans.
 
Aller à la barre d’outils