Chronique album jeunesse : La maman des têtards

Un bel album à découvrir chez l’Élan Vert !

Nicolas Lacombe est plasticien-illustrateur, originaire de Toulouse. Il puise son inspiration dans les estampes asiatiques traditionnelles. Ses créations présentent un univers, issu d’une pratique très personnalisée : le dessin au scotch. Le ruban adhésif devient pinceau collant, captant la couleur sur des papiers de magazines, suivant un processus artistique proche du tampon.
Pour en savoir plus sur sa technique, n’hésitez pas à découvrir notre interview !

La traduction et adaptation du conte a été réalisée par Chloé Laborde, éditrice jeunesse.

Un conte chinois traditionnel

Maman Grenouille a pondu des œufs. Elle coasse joyeusement sur son nénuphar, mais, d’un coup, tenaillée par la faim, elle saute dans l’étang à la recherche de subsistances. Les œufs deviennent têtards, qui se mettent aussitôt à la recherche de leur maman.

De fil en aiguille, et de rencontres en rencontres (poisson-chat, crabe ou encore belle carpe rouge), nos petits têtards vont tenter de trouver leur mère et de savoir à quoi elle ressemble !

Vont-ils y parvenir ?

À la belle esthétique

Nicolas Lacombe signe ici un bel ouvrage, à l’esthétique asiatique claire et épurée. Vouant depuis mon enfance une fascination sans bornes aux têtards et leur évolution d’un œuf à une grenouille, je ne pouvais qu’apprécier !

Leçons de vie, de nature et sensibilisation à l’environnement se mêlent à la poésie des illustrations au scotch, évoquant des estampes asiatiques, délicates et épurées.

La quête de ces petits têtards et le jeu des questions/descriptions fonctionnent à merveille, et sont autant de mécanismes connus et appréciés des petits lecteurs ! L’entraide est au rendez-vous et promet un dénouement heureux !

Encore une fois les éditions de l’Élan Vert et Nicolas Lacombe (dont nous avons déjà chroniqué et apprécié plusieurs albums chez Balivernes) nous proposent un bel ouvrage – résolument poétique et intemporel !


Aller à la barre d’outils