En attendant Noël : David Bry, auteur

Et c’est au tour de David Bry, talentueux auteur, de nous présenter plusieurs lectures !

Mes Premières Lectures : Qui êtes-vous ?

David Bry : Je suis David Bry, auteur de plusieurs romans d’imaginaire. Le dernier d’entre eux, Que passe l’hiver, raconte le destin d’un jeune seigneur au pied bot et de son roi aux longs bois de cerf, lors d’un solstice d’hiver qui ébranlera jusqu’aux racines de leur monde.

Le prochain sort début janvier. Le garçon et la ville qui ne souriait plus est l’histoire d’un garçon de bonne famille confronté aux lois totalitaires et injustes de l’Eglise du 19ème siècle. Un voyage différent, mais une seule et même quête : réussir à être soi, envers et contre tout.

 

Mes Premières Lectures : Quels sont vos coups de cœur et vos belles découvertes de l’année ?

David Bry :
J’ai été très touché par la lecture de Petit pays de Gaël Faye. J’ai trouvé le roman très juste, très beau aussi malgré sa dureté. On dit souvent que les livres permettent de vivre d’autres vies, de comprendre d’autres vies. Petit pays en est la preuve.


 

Mon coup de coeur jeunesse de l’année est pour Nightwork de Vincent Mondiot. Un roman coup de poing, magnifiquement écrit, qui touche aux tripes et m’a arraché des larmes. Il raconte comment le destin de Patrick, un garçon de 14 ans fan de dessin et de jeux vidéo, bascule un jour, avec celui de son frère Abdel. C’est terriblement violent, touchant, humain.

Hors jeunesse, j’ai adoré Qui a peur de la mort de Nnedi Okorafor, une magnifique histoire avec des héros tout aussi magnifiques, et ai beaucoup ri avec Les poisons de Katharz, d’Audrey Alwett.

 

2018 a été une très belle année de lecture avec les romans ci-dessus qui m’ont particulièrement marqué, mais il y en a eu beaucoup d’autres  (Dionysos le conquérant de Louise Roullier, Seconde humanité d’Adrien Mangold, La fille qui tressait les nuages de Céline Chevet, …).

J’attends 2019 les yeux plein d’étoiles !

Aller à la barre d’outils