Chronique album jeunesse : Un ours à la mer

Il faut sauver Nounours !

Christine Schneider a commencé à écrire pour les enfants en 1987. Diplômée des Beaux-Arts du Havre, elle y a rencontré l’illustrateur Hervé Pinel. Hervé Pinel s’est entièrement consacré à l’illustration pour la presse, la publicité et l’édition. Christine Schneider et Hervé Pinel ont publié plusieurs albums ensemble, notamment chez Albin Michel Jeunesse.

Sur Mes Premières Lectures nous avons déjà découvert et chroniqué À pas de loups, de ce même duo chez Seuil Jeunesse !

Un seul être vous manque…

Depuis son hublot, notre vaillant matelot aperçoit son précieux ourson balloté par les flots. La tempête s’annonce, se lève et se déchaîne. Nounours est englouti par des vagues gigantesques, aux remous dangereux.

Arrivera-t-il à le sauver ?


Un bel album à double-lecture

Un ours à la mer est un bel album, aux splendides illustrations tour à tour effrayantes ou chaleureuses. Texte et image s’accordent parfaitement et l’histoire, délicatement rythmée par les sonorités fortes, nous emporte. De péripéties en aventures, de découvertes en double-lecture grâce à la complicité du dessin, on suit avec attention nos deux petits moussaillons.

Plein de sensibilité sur un sujet éminemment important, Christine Schneider et Hervé Pinel nous livrent encore un bel album dont ils ont le secret.

Tempête terrifiante en haute mer ou vil pragmatisme du lave-linge ? On vous laisse trancher !


Aller à la barre d’outils