Chronique album jeunesse : La maison de Célia

Un album parfait pour expliquer en douceur la notion de déménagement et de nouvelle maison aux enfants !

Le jour où Célia apprend qu’elle va déménager, elle est triste. Tous ses souvenirs sont rattachés à sa maison : ses jeux d’enfants, ses bons moments, en bref, toute sa vie. Pour elle, c’est un moment triste ce déménagement. Mais ce qu’elle ne sait pas encore, c’est qu’elle va adorer sa toute nouvelle maison et s’y attacher tout autant qu’à la précédente !

Pour ce qui est des graphismes, ils sont à la fois très contemporains et colorés. On appréciera ces couleurs très gaies qui donnent un esprit sensiblement positif à l’histoire. De plus, c’est une très bonne idée que d’avoir personnifié les maisons, après tout, on s’y attache tellement qu’on peut les considérer comme des êtres à part entière. C’est le parti pris des auteurs, et c’est une réussite.

La maison de Célia est un album à la fois tendre, mélancolique et très positif dans son message global. En effet, il montre aux enfants que l’on a beau s’attacher à un endroit en particulier, cela n’empêche pas d’en aimer un nouveau autant, voir plus… Parfait à découvrir dès l’âge de 4 ans, que l’on déménage… ou pas !


Aller à la barre d’outils