Chronique album jeunesse : Les Aoûtiens

Grand-Père, les tomates et les Martiens !

Dernier album en date d’Olivier Douzou et Frédérique Bertrand, voici de quoi regarder différemment vos tomates cet été !

Faut-il encore présenter Olivier Douzou ? Olivier Douzou travaille dans la communication graphique, la scénographie, le design d’objets, l’illustration et l’édition. Il a été l’initiateur et le directeur du secteur jeunesse des éditions du Rouergue (1993 / 2001). Il a publié une soixantaine de titres jeunesse dans cette maison d’édition, aux éditions Memo et au Seuil. Ses albums ont reçu les prix Totem, Pitchou, Cercle d’or des libraires, Baobab, Bologna Ragazzi, etc

Il est à nouveau depuis 2011 directeur artistique et directeur éditorial des albums du Rouergue jeunesse.

Frédérique Bertrand est née à Épinal. Après avoir fait l’École des Beaux-Arts de Nancy, elle a vécu à Paris et à Toulouse puis est revenue à Nancy. Si elle travaille beaucoup pour la presse en France (Télérama, Libération, Le Monde, Bayard Presse…) et aux États-Unis, elle est avant tout autrice-illustratrice. Elle a déjà publié une trentaine d’ouvrages au Rouergue.

« Tu vois Pierre, les courgettes, ça ne donne pas bien… »

Le grand-père de Pierre a découvert qu’il avait la main verte. Oui oui. Si bien que voilà Pierre dans le potager en cette belle soirée du mois d’août, pour une leçon pas si expresse que ça sur le jardinage, la main verte et les divers courgettes, tomates et haricots du jardin !

Pendant ce monologue très « terre à terre », Pierre lui, est plutôt attiré par les évènements inédits qui se déroulent au fond du jardin…

Illustration intérieure

Un album sur plusieurs plans (de tomates)

Les Aoûtiens est un album réjouissant, un peu OVNI, un peu barré où Pierre et son grand-père n’évoluent pas dans le même plan. L’un vante les mérites de son potager et de son jardin, l’autre se retrouve face aux terribles Aoûtiens, des extra-terrestres qui enlèvent une vache (Geneviève de son petit nom), détruisent murs et illustrations et finissent par élire domicile dans un improbable endroit… Seul le lecteur a la lecture de ces plans bien différents !

Illustration intérieure

Comme dans Costa Brava, Pierre se retrouve entre réel et imaginaire, alors que son grand-père, yeux fermés tout du long, ne peut appréhender son environnement et cette (autre) réalité.

Un album drôle et imaginatif, aux belles teintes estivales. À découvrir dès 6 ans environ.


Aller à la barre d’outils