Rencontre avec Jérôme Vincent des éditions ActuSF !

À l’occasion du festival nantais Les Utopiales, on s’intéresse aux anthologies publiées par la maison d’édition !

Mes Premières Lectures : Bonjour Jérôme et merci de prendre la parole sur le site ! Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre structure, les éditions ActuSF, pour nos lecteurs ?

Jérôme Vincent : Bonjour ! Les éditions Actusf sont spécialisées dans la fantasy, la science-fiction, le steampunk, le fantastique et tous les mauvais genres de l’imaginaire. On fait également de la littérature jeunesse.

Aujourd’hui, notre catalogue compte un peu plus de 200 titres avec des auteurs et autrices anglo-saxons comme Nnedi Okorafor, George R.R. Martin, Nancy Kress, Ben H.Winters ou Ellen Kushner et Robin Hobb et des auteurs et autrices fancophones : Sylvie Lainé, Jeanne-A Debats, Jean-Laurent Del Socorro, Karim Berrouka etc.

On forme avec les éditions Mnémos et Les Moutons électriques le collectif Les Indés de l’imaginaire, avec qui on partage la collection de poche Hélios et de Young Adult Naos. Et nous sommes très impliqués dans le Mois de l’imaginaire et l’Observatoire de l’imaginaire.

Mes Premières Lectures : Depuis quelques années vous proposez, à l’occasion du festival nantais Les Utopiales, une anthologie de nouvelles consacrée aux auteurs présents sur le festival. Comment cette idée a-t-elle vu le jour ?

Jérôme Vincent : Au départ, ce sont les éditions de l’Atalante qui publiaient l’anthologie officielle du festival. Elle était alors dirigée par Bruno Della Chiesa et on adorait ces anthos.

Lorsqu’ils ont arrêté de le faire, nous avons proposé aux Utopiales de reprendre le flambeau, avec l’accord de l’Atalante. Et la belle histoire dure depuis 2009.

Mes Premières Lectures : Comment procédez-vous pour avoir les nouvelles étrangères et francophones, inédites ou non ?

Jérôme Vincent : En fait, l’antho des Utopiales est toujours un formidable rush ! Au printemps, la directrice artistique du festival nous donne une première liste d’invité.e.s et un thème. On contacte alors les auteurs et les autrices qui nous intéressent en leur demandant de nous écrire pour l’été une nouvelle.

Même chose pour les anglo-saxons. Pour eux, on pioche en général plutôt dans leur catalogue avec leur accord.

Mes Premières Lectures : Depuis l’année dernière il me semble, vous proposez également une anthologie « jeunesse ». Pourquoi avoir fait ce choix ? Pouvez-vous nous présenter celle de cette édition 2019 ?

Jérôme Vincent : Les Utopiales ont un succès fou et ont développé depuis quelques années un véritable programme pour les enfants. Ils ont plein de choses à faire, à voir et à écouter. Et le lundi matin est réservé aux
scolaires.

On a eu envie de décliner l’anthologie des Utopiales dans une version jeunesse pour qu’ils puissent avoir un lien supplémentaire avec le festival. Elle est dirigée par Jeanne-A Debats et on en est très très heureux.

Mes Premières Lectures : Un mot sur l’affiche signée Mathieu Bablet et le thème de cette année, « Coder / décoder » ?

Jérôme Vincent : Comme beaucoup, on a adoré l’album Shangri-la de Mathieu Bablet. De la science-fiction formidable comme on l’aime. Et puis on a découvert que Mathieu Bablet est passé par l’ENAAI, une école de graphisme tout près de Chambéry et dont nous accueillons tous les ans des stagiaires. Nous avons dont été doublement heureux de découvrir que c’est lui qui faisait l’affiche des Utopiales cette année. Et encore une fois elle est superbe.

Quant au thème, il est assez génial. Le Code, c’est autant de l’informatique, de la science, de la génétique que le code social qui nous dirige tous. Ce thème offre donc une myriade de possibilités et les auteurs et autrices du sommaire des deux anthos s’en sont donnés à cœur joie !

Mes Premières Lectures : Quels auteurs et autrices ActuSF pourra-t-on retrouver en dédicace tout au long du festival ?

Jérôme Vincent : La bande sera nombreuse : Ellen Kushner, Sylvie Lainé, Jeanne-A Debats, Jean-Laurent Del Socorro, Bertrand Campeis, Karine Gobled, Morgane Caussarieu, Cécile Duquenne, Etienne Barillier, Cindy Canévet… Le stand s’annonce animé et joyeux !

D’ailleurs on a aussi une petite opé préscommande en cours parce qu’on a une pensée pour tous ceux et celles qui ne pourront pas venir ! 🙂


Aller à la barre d’outils