Sous le sapin : Audrey Alwett

Nous avons demandé à plusieurs acteurs et actrices du livre des conseils de lecture jeunesse ou adultes, des pépites, des découvertes à placer impérativement sous le sapin ou à offrir autour de soi ! Voici ceux d’Audrey Alwett !

Mes Premières Lectures : Bonjour, et merci de prendre la parole sur le site ! Qui êtes-vous ?

Audrey Alwett : Je suis Audrey Alwett, autrice d’un certain nombre de bande dessinées (comme les séries Ogres et Princesse Sara) et de romans de fantasy (Les Poisons de Katharz chez ActuSF et Magic Charly chez Gallimard Jeunesse).

Mes Premières Lectures : Quels sont vos coups de cœur et découvertes à glisser impérativement sous le sapin cette année ? (récents ou non !)

Audrey Alwett : Je vais être honnête : ce sont deux romans dont j’ai été la directrice de collection. Mais si je les ai voulus, c’est précisément, parce que j’avais eu un coup de cœur pour eux.

  • Le premier est un roman young adult, Dans l’ombre de Paris, de Morgan of Glencoe paru chez Naos, qui se déroule dans un Paris uchronique où les anciennes races de fées sont très maltraitées. Il s’agit d’un monde où la révolution de 1789 n’a jamais eu lieu et où le roi Louis XX règne sur un vaste empire. Le Japon est également une grande puissance. En regard de ces enjeux politiques, la princesse Yuri, fille de l’ambassadeur blanc, va se retrouver fiancée contre son gré au dauphin de France… Un train prodigieux qui traverse les continents, un monde dans les égouts, des kimonos et des nœuds de obis, des jeux politiques et cruels, des fées sous toutes leurs formes, des bardes et leurs chants (l’autrice, Morgan of Glencoe, est barde elle-même), des questions féministes et LGBT, c’est un roman palpitant marqué par une patte très personnelle et des réflexions sociétales puissantes.
  • Le second, La Machine de Léandre chez ActuSF, n’est pas écrit par une inconnue puisqu’il s’agit d’Alex Evans, autrice par ailleurs de Sorcières Associées et de L’Échiquier de Jade. La Machine de Léandre se déroule toujours dans le même univers riche et passionnant de cette autrice dont j’adore le travail. Cela mêle une fois de plus steampunk et magie. Constance y est une brillante universitaire. Elle peine à rassembler ses crédits pour faire des recherches sur la magie, qui vient de réapparaître dans ce monde (dans les univers d’Alex Evans, la magie apparaît durant mille ans et disparaît cycliquement pour quatre siècles). La carte politique est ravagée par les guerres et Constance doit dissimuler son passé et le fait qu’elle est une très puissante medium. Mais voilà que des chercheurs disparaissent, que des incubes friands d’énergie sexuelle apparaissent et comme souvent chez Alex Evans, c’est toute une enquête qui se met en place pour un trépidant polar magique dont on ne voit pas passer les pages.

Mes Premières Lectures : Quels sont vos projets littéraires du moment et votre actualité ?

Audrey Alwett : Mon roman Magic Charly est sorti en juin dernier chez Gallimard Jeunesse et je travaille bien sûr avec assiduité sur le tome 2.

J’avance aussi sur le tome 13 de ma série de BD Princesse Sara. Avec Nora Moretti, ma dessinatrice, nous préparons également un autre projet de BD, le Jardin des Fées qui paraitra l’an prochain. Il y a d’autres choses dans les tuyaux, mais c’est encore un peu tôt pour en parler.

Aller à la barre d’outils