© Kellepics - Pixabay

La seconde sélection du Grand Prix de l’Imaginaire 2020

La liste se resserre !

Après délibération, voici cette nouvelle sélection et on a déjà hâte de connaître les heureux (ou heureuses) lauréat.e.s, mais pour cela il faudra attendre le samedi 30 mai , le jour où aurait dû être remis le prix. En raison de la situation particulière, les modalités de remise de prix ne sont pas encore connues.

Roman francophone

  • Vie™ de Jean Baret (Le Bélial’)
  • Les Furtifs de Alain Damasio (La Volte)
  • Le Chant mortel du soleil de Franck Ferric (Albin Michel)
  • Les Machines fantômes d’Olivier Paquet (L’Atalante)

Roman étranger

  • Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko, traduction Denis E. Savine (L’Atalante)
  • Trop semblable à l’éclair de Ada Palmer, traduction Michelle Charrier (Le Bélial’)
  • L’Effondrement de l’empire de John Scalzi, traduction Mikael Cabon (L’Atalante)
  • Chasseurs & Collectionneurs de Matt Suddain, traduction Sara Doke (Au diable vauvert)

Nouvelle francophone

  • La Longue patience de la forêt de Christian Léourier (in Bifrost n° 93)
  • Helstrid de Christian Léourier (Le Bélial’)
  • Faites comme si vous étiez morts (recueil) de Sammy Sapin (L’Arbre vengeur)

Nouvelle étrangère

  • Son corps et autres célébrations (recueil) de Carmen Maria Machado, traduction Hélène Papot (L’Olivier)
  • La Fille qui saigne de Shweta Taneja, traduction Mikael Cabon (in Galaxies n° 58)
  • Les Meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson, traduction Jean-Daniel Brèque (Le Bélial’)
  • ZeroS de Peter Watts, traduction Gilles Goullet (in Bifrost n° 93)

Roman jeunesse francophone

  • L’Arrache-mots de Judith Bouilloc (Hachette jeunesse)
  • Cogito de Victor Dixen (Robert Laffont)
  • Le Démêleur de rêves de Carina Rozenfeld (Scrineo)
  • Félines de Stéphane Servant (Rouergue)
  • L’Estrange Malaventure de Mirella de Flore Vesco (L’École des loisirs)

Roman jeunesse étranger

  • L’Anti-magicien, tomes 1 à 4, de Sebastien De Castell, traduction Laetitia Devaux (Gallimard jeunesse)
  • La Voix des ombres de Frances Hardinge, traduction Philippe Giraudon (Gallimard jeunesse)
  • La Faucheuse, tomes 1 à 3, de Neal Shusterman, traduction Cécile Ardilly (Robert Laffont)
  • Nevermoor, tomes 1 & 2, de Jessica Townsend, traduction Juliette Lê et Isabelle Chapman (Pocket jeunesse)

Prix Jacques Chambon de la traduction

  • Michelle Charrier pour Trop semblable à l’éclair de Ada Palmer (Le Bélial’)
  • Florence Dolisi pour Aurora de Kim Stanley Robinson (Bragelonne)
  • Laure Hinckel pour Solénoïde de Mircea Cartarescu (Noir sur Blanc)
  • Hélène Papot pour Son corps et autres célébrations de Carmen Maria Machado (L’Olivier)
  • Denis E. Savine pour Vita Nostra de Marina & Sergueï Diatchenko (L’Atalante

Prix Wojtek Siudmak du graphisme

  • Philippe Aureille pour Les Îles noires de Sylvie Lainé (Organic)
  • Benjamin Carré pour L’Alchimie de la pierre d’Ekaterina Sedia (Pocket)
  • Didier Graffet pour Effluvium de Didier Graffet & Xavier Mauméjean (Bragelonne)
  • Aurélien Police pour Les Machines fantômes d’Olivier Paquet (L’Atalante)
  • Guillaume Sorel pour l’intégrale des Nouvelles de Jack Vance (Le Bélial’)

Essai

  • La revue Anticipation n°2 : L’Odyssée spatiale
  • Lovecraft : Je suis Providence de S.T. Joshi (ActuSF)
  • Station Metropolis direction Coruscant d’Alain Musset (Le Bélial’)

Prix spécial

  • Les éditions de l’Arbre vengeur pour leur travail patrimonial
  • Les éditions du Bélial’ pour l’Intégrale des Nouvelles de Jack Vance
  • Jean-Pierre Dionnet pour son parcours au service de la pop culture, relaté dans Mes moires, un pont sur les étoiles (Hors Collection)
  • Fleur Hopkins pour l’exposition Le Merveilleux scientifique à la BnF
  • La BnF pour l’exposition Tolkien, Voyage en Terre du Milieu

Créé en 1974, le Grand Prix de l’Imaginaire est le plus ancien et le plus prestigieux prix littéraire consacré aux littératures de l’Imaginaire, qui regroupent science-fiction, fantasy, fantastique, réalisme magique ainsi que toute œuvre en marge de ces genres. Le jury, composé d’amateurs et de professionnels de différents horizons, distingue chaque année les romans et nouvelles francophones et étrangers les plus marquants à la fois pour leurs qualités littéraires, leurs ambitions et leurs originalités. Il récompense également essais, traducteurs, illustrateurs et littérature jeunesse. Indépendant des maisons d’éditions et de toute institution, et soucieux de rappeler qu’aux côtés des voyageurs du réel (romanciers historiques, documentaristes, explorateurs et navigateurs et pirates), il y a une autre manière de voyager : dans l’Imaginaire.

Site du festival Étonnants Voyageurs

Retrouvez tous les titres de la première sélection ici !

Aller à la barre d’outils