#TousEnLibrairie : Sandrine Harbonnier

Nous avons demandé à plusieurs professionnels du livre de nous parler de leurs libraires et librairies préférés, et aussi des livres qu’ils allaient y commander prochainement… Voici les réponses de Sandrine Harbonnier !

Mes Premières Lectures : Qui êtes-vous ? (présentez-vous brièvement pour nos lecteurs)

Sandrine Harbonnier : Bonjour MPL ! Je suis Sandrine Harbonnier, éditrice et gérante de Lucca Éditions, une maison d’édition pour la jeunesse dont le but est de vulgariser les sciences et les cultures par le biais de la fiction.

Mes Premières Lectures : Quels livres avez-vous ou allez-vous commander à votre libraire prochainement ?

Sandrine Harbonnier : Tout d’abord, je vais acheter le dernier tome de la Passe-Miroir de Christelle Dabos que je n’ai pas eu le temps d’aller chercher avant le confinement ! J’avais repéré deux albums pour la jeunesse qui m’intéressaient aussi : Curieux Mammifères de Florence Guiraud et Où L’Océan rencontre le Ciel des Fan Brothers. J’ai eu un coup de cœur pour Calamity Jane, l’Indomptable d’Anne Loyer (Éditions À Pas de Loups).

En farfouillant dans les nouvelles maisons d’édition de nos voisins britanniques, j’ai également trouvé une petite maison très récente et pleine de promesses : Five Quills. J’achèterai sans doute leurs livres dès que possible !

Mes Premières Lectures : Et d’ailleurs parlez-nous de votre (vos) librairies préférées…

Sandrine Harbonnier : Dans ma ville, à Lille, la librairie que je fréquente le plus est celle de La Procure qui dispose d’un très bel espace, avec une grande variété dans le rayon jeunesse et des libraires au top ! J’adore leur grande vitrine et leur entrée en couloir. J’aime bien aussi La Lison qui véhicule une autre ambiance, un peu plus cosy, la librairie étant plus petite. Les lisonnes proposent de bons choix en BD.

Sinon, à Paris, je recommande très chaudement la librairie Pippa à la devanture rouge, dans le 5e arrondissement. C’est la seule librairie qui ne vende que des éditeurs indépendants à ma connaissance. Pas de Gallimard, pas d’Hachette, on y découvre que des livres qu’on n’aurait pas ailleurs. La boutique est chaleureuse (on y trouve même les anciens sièges de la salle L’Odéon !), elle contient une galerie d’exposition au sous-sol, et Brigitte Peltier, la libraire aux multiples casquettes, est exceptionnelle. En plus, Pippa est aussi une maison d’édition spécialisée dans les haïkus, ce qui ne peut que me réjouir.

Enfin, pour faire le tour de mes villes préférées, j’adore fureter à Waterstones quand je vais à Londres et j’allais souvent à Skoob Books quand j’habitais dans la capitale anglaise pour trouver toute sorte de livres d’occasion.

Mes Premières Lectures : Quels sont vos projets à venir ? Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Sandrine Harbonnier : Chez Lucca Éditions, nous allons publier Nix Olympica de Nicolas Beck fin août, un roman d’anticipation scientifique qui imagine le premier voyage habité vers Mars en 2038.

Suivra en octobre le premier tome d’une série policière junior, Les Détectives, tome 1 : Le Vol du diamant Claymore de Daniel Kenney et Emily Boever, traduction d’Hermine Hémon, avec une bande de collégiens qui utilisent les mathématiques pour résoudre des affaires criminelles, au grand dam des policiers.

Aller à la barre d’outils