Photo de Christophe Schlonsok

#TousEnLibrairie : Bertrand Campeis

Nous avons demandé à plusieurs professionnels du livre de nous parler de leurs libraires et librairies préférés, et aussi des livres qu’ils allaient y commander prochainement… Voici les réponses de Bertrand Campeis !

Mes Premières Lectures : Qui êtes-vous ? (présentez-vous brièvement pour nos lecteurs)

Bertrand Campeis : Bonjour je suis Bertrand Campeis, 43 ans, spécialiste de l’uchronie, grand lecteur devant l’éternel, et fan de Batman.

Mes Premières Lectures : Quels livres avez-vous ou allez-vous commander à votre libraire prochainement ?

Bertrand Campeis : Eh bien je n’ai pas attendu le Covid-19 pour craquer ! J’ai commandé directement chez des petits éditeurs leurs futures parutions et comme vous allez le constater, elles sont éclectiques !

J’ai pris chez les éditions Ogmios le premier tome d’une trilogie japonisante, Le seigneur maudit, écrit par Julien Schneider, ainsi qu’un Thriller Cyberpunk qui se mélange avec le Mythe de Cthulhu ! J’ai hâte de le lire pour découvrir ce mélange étrange et fascinant.

Autre commande, celle du nouveau roman de Céline Chevet, Les chaînes du silence, chez les éditions du chat noir. Après nous avoir fait cauchemarder avec son premier roman digne d’un film d’horreur japonais, elle s’intéresse ici au mythe vampirique en nous dépeignant l’étrange relation qui naît entre un vampire et la proie dont il se nourrit. Le tout à l’air d’être situé dans une nature sauvage et majestueuse !

J’ai également acheté une future parution chez Lucca Éditions qui sortira cet été et nous emmènera… Sur Mars ! Il s’agit d’un journal de voyage illustré afin d’expliquer comme on envisage un tel voyage : c’est un thème qui m’a toujours fait rêver et nul doute que Nix Olympica y arrivera de la plus belle des manières.

Mes Premières Lectures : Et d’ailleurs parlez-nous de votre (vos) librairies préférées…

Bertrand Campeis : J’ai la chance d’avoir une très bonne librairie, qui s’appelle Dédicaces, située dans ma ville, Rueil-Malmaison, à 10 minutes de chez moi. Là-bas, des libraires passionnés la font très bien vivre, j’y vais souvent pour regarder ce qui est sorti, ce qui a pu m’échapper, ou pour récupérer une commande ! Je viens d’ailleurs de leur commander le dernier roman de Thibaud Latil-Nicolas, Les Flots Sombres, qui est une suite à son Chevauche-Brumes qui m’avait énormément plu ! Je me suis également attardé sur deux livres que j’avais raté à leur sortie, Donbass, un roman écrit par un journaliste français qui était correspondant là-bas, au début de la guerre et Dans la gueule de l’ours, dont la couverture et le thème m’ont énormément intéressé (Il s’agit d’un thriller naturaliste !). D’ici peu je vais leur commander deux livres qui me font envie : Un long voyage, écrit par Claire Duvivier et qui sort aux Forges de Vulcain ainsi que Le livre de M, de Peng Sheperd chez Albin Michel Imaginaire

Juste en face de cette librairie, il y a… Pile-en-Face, charmante petite boutique qui est une extension naturelle de Dédicaces et qui déborde de livres pour les tout-petits, de jeunesse, mais également de Bandes-dessinées, mangas et comics. J’y passe très souvent pour commander des livres, en acheter, ou pour papoter avec l’équipe.

Je suis également un grand lecteur de mangas, pour cela j’ai deux adresses sur Paris : Hayaku Shop où je me rends généralement chaque semaine pour acheter au coup par coup mes séries en cours ainsi que des titres qui m’intéressent, Christophe vous accueille toujours avec le sourire et saura vous conseiller avec beaucoup d’humour, dans mon cas il m’attend avec pas mal de titres ! J’ai également une affection certaine pour Le Renard Doré, une boutique magique et magnifique qui dispose elle aussi d’un superbe fond, d’un accueil fantastique et organise souvent des soirées thématiques passionnantes. Sans oublier bien sûr tous les goodies liés à Ghibli ou autres. Aller dans ce genre d’endroit reste un enchantement.

Le Renard Doré, tous droits réservés. Illustration par le talentueux Senchiro.

Impossible de ne pas parler de Scylla, une superbe librairie SF située à Paris, qui propose aussi bien du neuf que de l’occasion et chez qui il me tarde de retourner.

Mes Premières Lectures : Quels sont vos projets à venir ? Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Bertrand Campeis : Eh bien j’écris une nouvelle à quatre mains avec une amie, je fais des recherches pour des idées de romans et je fais des lectures doudous (je relis actuellement La séparation de Christopher Priest), j’écris des articles (j’en ai fait un petit sur la relation entre Miyazaki et les avions pour la revue La septième obsession et là je relis Blake et Mortimer pour l’écriture d’articles dans un futur proche).

Je me prépare à entamer la lecture des deux premiers tomes de la saga Terra Ignota d’Ada Palmer, parus chez Le Bélial, comme lecture estivale. J’avoue prendre plaisir à me poser et pouvoir lire tranquillement. Tant que j’y pense, au mois d’août les Moutons électriques vont rééditer en poche un très joli roman uchronique, Sovok, de Cédric Ferrand. Je vous le conseille fortement, il raconte l’histoire d’un jeune ambulancier russe, à Moscou, sur quelques jours, dans une Russie en train de s’effondrer sur elle-même. Sauf que nous sommes dans une réalité où les voitures volent vraiment, où l’auteur s’amuse à passer rapidement sur son point de divergence pour nous raconte son histoire, très humaine, très russe j’ai envie de dire. Et c’est une très belle réussite.

Aller à la barre d’outils