Une partie de la cour de la librairie

La rentrée des libraires 2020 : la librairie Arborescence

La rentrée littéraire vu par un ou une libraire jeunesse ! Aujourd’hui, Élise, de la librairie Arborescence !

Mes Premières Lectures : Bonjour et merci de prendre la parole sur Mes Premières Lectures ! Pour commencer pourriez-vous vous présenter, votre parcours ainsi que votre structure pour nos lecteurs ?

Élise : Bonjour ! Je m’appelle Élise, j’ai 26 ans et après avoir travaillé dans plusieurs librairies indépendantes parisiennes, dont la super l’Émile, spécialisée jeunesse, j’ai ouvert ma propre librairie, dans la ville de Massy (91) il y a bientôt 2 ans. L’Arborescence est généraliste avec un penchant pour l’écologie, le féminisme, et les maisons d’éditions moins médiatisées. Nous proposons toutes sortes de livres en pensant à un public le plus large possible et également quelques jeux, jouets pour les enfants et les plus grands !

Dans la cour, vous pouvez déguster un thé, un café et participer à des ateliers potager. Nous animons également des rencontres, un club de lectures pour ados, bref, pas le temps de s’ennuyer !

Mes Premières Lectures : Et si on zoomait sur votre rayon jeunesse ? Pouvez-vous nous le présenter ?

Élise : Le rayon jeunesse est au fond de la librairie, vers le jardin, et les livres sont rangés par âge. Jusqu’à trois ans, nous avons beaucoup de livres cartonnés comme Où est passé saucisse ? (École des loisirs), Bébé au marché (Éditions des éléphants) ou Coucou soleil (Gründ) et des livres en tissu. Ensuite il y a les pop-up, les biographies pour enfants, les livres jeux (Le livre de la jungle très jungle, Albin Michel) et les albums pour les 3/4 ans comme mes chouchous Taxi pouet-pouet (Gallimard) ou Gâteau aux pommes (La Pastèque).

Ensuite, il y les documentaires tous âges confondus, les albums à partir de 5 ans je pense notamment à La villa (L’agrume) ou Les animaux de Palm Spring (L’agrume également), les livres de contes puis on arrive aux premières lectures et aux romans pour les plus grands !

Mes Premières Lectures : La rentrée littéraire approche furieusement – quels sont les ouvrages jeunesse et ado / YA ayant retenu votre attention pour cette année ?

Élise : Pour la rentrée littéraire, j’ai surtout lu de la littérature adulte car il y a BEAUCOUP de sorties mais récemment j’ai adoré Akata Witch de Nnedi Okorafor (École des loisirs) et Les trois enterrements de mon chien de Guillaume Guéraud (Rouergue Jeunesse) qui m’a fait rire et pleurer car j’adore les chiens !

Mes Premières Lectures : Avez-vous également quelques coups de cœur de littérature adulte à partager ?

Élise : En littérature adulte, Betty (Gallmeister) est un gros coup de cœur de cette rentrée et j’ai découvert et adoré Deborah Levy et son autobiographie grâce aux éditions du Sous-sol. Et en BD, il y a Peau d’homme (Glénat) qui est tout simplement parfait et Géante qui est aussi formidable et qui peut se lire dès 13 ans. Décidément, que de belles choses !

Mes Premières Lectures : Nous vivons une année particulière avec la COVID-19 : comment cela s’est-il traduit dans votre activité et votre rapport général à l’édition ?

Élise : Pendant la période de confinement nous avons d’abord stoppé toute activité, pris le temps de réfléchir, puis mis en place la livraison à domicile. Pour nous et beaucoup, a a été l’occasion de se réinventer.

Concernant l’édition, cela a conforté mon choix de défendre les maisons qui sont moins présentes dans les médias qui font un gros travail autant au niveau des textes et des traductions, que des maquettes.

Mes Premières Lectures : Avez-vous constaté une baisse de la production en jeunesse ?

Élise : Pas vraiment. Par contre, j’ai l’impression qu’un effort est fait sur la représentation des minorités au sein de la littérature jeunesse, dans les albums comme les romans. Et heureusement car c’est vraiment essentiel !

Mes Premières Lectures : Le mot de la fin ?

Élise : Vive les livres et vive la lecture, si importante et si forte !

Aller à la barre d’outils