Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : les auteurs et autrices jeunesse solidaires du corps enseignant

La Charte des auteurs et illustrateurs jeunesse vient de réagir d’un seul bloc après l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine et d’exprimer sa profonde solidarité avec le corps enseignant. Leur texte est ici reproduit dans son intégralité.

Après l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine, nous, auteurs et autrices de littérature jeunesse, souhaitons exprimer à la fois notre immense tristesse, notre stupéfaction et notre indignation. Nous tenons à adresser un message de solidarité aux enseignants et enseignantes, aux chef·fes d’établissements, aux élèves et parents d’élèves ainsi qu’à tous ceux et à toutes celles qui travaillent et interviennent dans les écoles, collèges et lycées.

En tant qu’auteurs et autrices de littérature jeunesse, nous sommes régulièrement invité·es dans les établissements scolaires pour présenter nos livres, romans, bande-dessinées, documentaires ou albums illustrés, et animer des ateliers d’écriture et d’illustration. La liberté d’expression est au cœur de ces rencontres. C’est à l’école que les enfants et les adolescent·es apprennent à débattre, à forger leur esprit critique, à s’ouvrir à d’autres points de vue et à les respecter.

Nous pouvons témoigner de l’engagement des enseignant·es et de la difficulté de leur tâche.

C’est pourquoi, aujourd’hui, à l’heure où elle est attaquée dans sa chair, nous appelons tous les citoyens et citoyennes de notre pays à réaffirmer leur attachement à une école qui instruit et qui forme des citoyens et des citoyennes éclairé·es.

Les auteurs et autrices jeunesse.

Aller à la barre d’outils