Sous le sapin 2020 : Vincent Mondiot

Nous avons demandé à plusieurs acteurs et actrices du livre des conseils de lecture jeunesse ou adultes, des pépites, des découvertes à placer impérativement sous le sapin ou à offrir autour de soi ! Voici ceux de Vincent Mondiot !

Mes Premières Lectures : Bonjour, et merci de prendre la parole sur le site ! Qui êtes-vous ?

Vincent Mondiot : Vincent Mondiot, auteur de romans réalistes chez Actes Sud Junior (le dernier en date s’appelle Les Derniers des branleurs) et de romans moins réalistes chez Mnémos et Les Saisons de l’Étrange ! Je suis aussi plutôt pas mauvais à Street Fighter, je lis beaucoup de mangas, j’ai un chat qui s’appelle Fantine, et je préfère de TRÈS loin les olives vertes aux olives noires.

Mes Premières Lectures : Quels sont vos coups de cœur et découvertes à glisser impérativement sous le sapin cette année ? (récents ou non !)

Vincent Mondiot : Je vais en citer deux, et commencer par Rouge, de Pascaline Nolot : une réécriture très très libre et très très sombre du Petit Chaperon Rouge, version dark fantasy. Pascaline a fait du conte initial une fresque violente abordant tour à tour la discrimination, l’émancipation individuelle et le féminisme. Le tout avec un sens du rythme parfait, et une écriture discrètement brillante, qui enchaîne mine de rien les figures de style et les rimes cachées. C’est sorti cette année chez Gulf Stream, et si vous hésitez encore à l’acheter, sachez que la tranche des pages est rouge. Voilà.

Et mon deuxième coup de cœur, c’est un livre qui n’est pas estampillé « jeunesse », mais qui a, je crois, ce qu’il faut pour parler aux adolescents qui peinent à se reconnaître dans la littérature qu’on leur propose… C’est La Mort de Mignonne et autres histoires, de la Québécoise Marie-Hélène Poitras. Un recueil de nouvelles poétiques, crues, douces et dures à la fois. C’est la littérature que j’aime : celle qui n’essaie jamais d’être « jolie », mais qui y parvient sans le vouloir. Ça parle beaucoup d’animaux, de jeunes un peu paumés, d’amours déçues et de banlieues pavillonnaires. Même s’il est sorti il y a en réalité quelques années (aux éditions Alto), je ne l’ai découvert que maintenant, et c’est clairement ma meilleure lecture de ces derniers mois. Force au Québec et à ses écrivains, ils ont des leçons à nous donner.

Mes Premières Lectures : Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Vincent Mondiot : J’ai un roman de cyberpunk qui vient de sortir aux éditions Les Saisons de l’Étrange ! Il s’appelle Toute entrée est définitive, et l’histoire se déroule dans une colonie spatiale abandonnée par la Terre. Une espèce de Gotham City de l’espace, dans laquelle des justiciers masqués tentent de rendre la justice à la place d’une police corrompue jusqu’à l’os. On y suit les aventures de Guillermo et Soraya, deux enquêteurs franchement mauvais, chargés de retrouver un adolescent disparu… Je crois que c’est assez drôle, et qu’il y a la dose nécessaire d’explosions et de mutants monstrueux.

Sinon, je travaille actuellement sur un projet encore secret, mais qui implique une illustratrice surdouée du nom d’Enora Saby… J’espère pouvoir en parler plus longuement bientôt !

Aller à la barre d’outils