Sous le sapin 2020 : Angela Léry

Nous avons demandé à plusieurs acteurs et actrices du livre des conseils de lecture jeunesse ou adultes, des pépites, des découvertes à placer impérativement sous le sapin ou à offrir autour de soi ! Voici ceux d’Angela Léry !

Mes Premières Lectures : Bonjour, et merci de prendre la parole sur le site ! Qui êtes-vous ?

Angela Léry : Je suis Angela Léry, co gérante de La cabane bleue, une petite maison d’édition indépendante de livres pour la jeunesse dédiée à l’écologie et je suis également chargée de communication pour Gulf Stream éditeur, un éditeur généraliste jeunesse indépendant qui publie des romans et des documentaires pour tous les âges des premières lectures au Young Adult.

Mes Premières Lectures : Quels sont vos coups de cœur et découvertes à glisser impérativement sous le sapin cette année ? (récents ou non !)

Angela Léry : J’en ai énormément forcément mais je ne vais m’attarder que sur quelques unes, ce qui est un exercice difficile pour moi, je l’avoue : Je commence avec Anne de Green Gables que j’avais déjà lu dans mon enfance sous le titre Anne et la maison aux pignons verts et qui m’a marquée tellement je me sentais proche de cette héroïne différente physiquement des autres, qui doit trouver sa place et qui est exaltée au possible ! Elle vit sur l’île du Prince Édouard au Canada, et cette île a juste l’air d’être le paradis à travers le regard de cette héroïne. Cette version est sublime que ce soit cette nouvelle traduction du texte de Lucy Maud Montgomery ou l’objet lui-même ! Monsieur Toussaint Louverture est un éditeur passionnant et passionné qui adore la belle littérature, celle du cœur, celle qui ose, celle qui choque parfois, un faiseur de livres comme on les aime, qui fait attention à la fabrication qui se veut belle mais aussi la moins impactante possible, pour un rendu impeccable et toujours un objet précieux !

Parce que j’adore l’éthique de vie qu’est la permaculture et que j’essaye de l’appliquer dans mon quotidien que ce soit sur le plan humain, au jardin ou dans différents projets collectifs, je ne pouvais pas ne pas parler du coffret Vivre avec la terre de Perrine et Charles Hervé Gruyer aux éditions Actes Sud. Ils racontent leur expérience à la ferme du Bec Hallouin qu’ils ont fondée et qui est un laboratoire pour tester des techniques agroécologiques et de « vivre ensemble ». C’est un livre pour les débutants comme pour des gens plus expérimentés où l’on peut piocher pleins de belles choses inspirantes. C’est aussi un bel objet pour le coup, pratique et très bien fait sur le plan pédagogique.

Un roman adulte que j’ai beaucoup aimé, c’est celui d’Estelle Sarah Bulle, Là où les chiens aboient par la queue. Pour moi c’est un roman important, un roman qui parle de créolité, d’une culture que je chérie et qui est encore trop méconnue en métropole, celle des îles caribéennes et dans ce roman, de la Guadeloupe. On suit le destin d’Antoine (la tante de la narratrice) de son petit village guadeloupéen à la grande ville Point à Pitre, jusqu’à sa vie en métropole, en région parisienne. La langue est chantante, la prose est joyeuse, à l’antillaise comme j’aime à dire ! En lisant ce roman, les métisses originaires des Antilles françaises s’y retrouveront mais toutes les personnes qui ont envie de connaître cette culture si belle, cette histoire douloureuse partagée avec la France, pour que se rejoignent les cœurs !

Et un roman de fantasy pour la route aussi, ben forcément c’est pour moi une magnifique plume, une écrivaine de talent et il ne faut pas passer à côté de ce roman, Rouge de Pascaline Nolot que j’ai la chance de défendre chez Gulf Stream éditeur. Rouge c’est l’histoire d’une jeune femme marquée d’un angiome dans un hameau maudit où quand une femme a ses premières règles, elle est donné à la Grand-mère, s’enfonce dans les bois et ne revient jamais. Il est l’heure pour Rouge d’y aller, elle quitte Malombre sans regret car là-bas elle est surnommée « la cramoisie » et est détestée. Au moment où elle rentre dans la forêt commence sa quête d’identité, une quête empreinte de sorcellerie et de personnages étranges. Et le lecteur là dedans ? Il tourne les pages, il est suspendu à cette écriture chiadée et sombre, fluide et détaillée, jusqu’à la fin époustouflante !

Et pour finir sur un album jeunesse : je ne saurais que trop conseiller tous les albums de Matthieu Maudet, un illustrateur que j’adore et qui me fait rire à chaque fois ! Le dernier que j’ai lu, c’est Dédé et j’ai trop ri encore une fois ! Dédé c’est le dédélire d’un petit « bricolo bricolette » master of the tournevis et qui veut tout bricoler, mais pas toujours à bon escient, on retrouve tellement nos enfants dedans !

Mes Premières Lectures : Sur quoi travaillez-vous actuellement ?

Angela Léry : Dans la cabane, on va bientôt accueillir nos deux petits nouveaux, Wolfgang et moi, dans la collection mon humain et moi, où la rencontre de Mozart et d’un étourneau qui l’inspirera pour créer sa flûte enchantée et Suis du doigt la chauve souris, car ces petits animaux sont souvent associés à la peur, à Halloween et au noir, ils sont pourtant si importants pour notre écosystème !

Ce sera le 15 janvier dans les librairies, les épiceries et les magasins qui aiment et soutiennent la cabane !

Aller à la barre d’outils